Le blog de la vallee de vicdessos et d'ailleurs

cc-valleeduvicdessos.fr

Comment bien tenir sa caisse en comptabilité ?

| 0 Commentaires

En matière de gestion d’une entreprise, la caisse représente un point extrêmement sensible. Il convient en effet d’y accorder une attention particulière et de bien la gérer de façon correcte. Les commerçants effectuant des ventes en détail payées en espèces sont contraints de tenir un livre de caisse. Ce dossier va vous rappeler toutes les bonnes pratiques à mettre en œuvre en matière de gestion des espèces et de la caisse.

Tenir son livre de caisse de manière correcte

En principe, le livre de caisse ne doit comporter que des espèces. Autrement dit, dans certaines activités comme le restaurant, les hôtels, le café ou encore les commerces en détail, il est possible d’y faire figurer d’autres modes de paiement comme les cartes bleues ou les chèques par exemple. Si vous décidez de tenir un livre de caisse, sachez que cela requiert une certaine formalité. Les encaissements d’espèces doivent être spécifiés des encaissements de chèque. En matière de comptabilité, cette opération s’appelle la ventilation. Il faut également créditer la caisse de la somme de la remise lors d’une remise en banque de chèque. Enfin, il faut dissocier les décaissements et les encaissements. Pour cela, il est impératif d’utiliser deux colonnes. Pour réaliser ce genre d’opération, vous avez la possibilité de faire appel à un professionnel qui est doté de son expertise comptable Ixelles.

Quand inscrire les comptes sur le livre de caisse ?

En fin de journée, la totalité des dépenses et des recettes doit être déterminée et enregistrée sur le livre de caisse. Dès que les mouvements de caisse ne sont pas très nombreux, vous pouvez reprendre le détail des recettes sur un agenda de caisse.

Par contre, lorsqu’ils sont très nombreux et difficiles, comportant de nombreux taux de taxe sur la valeur ajoutée, types de ventes différents, etc.). Il s’avère indispensable de se servir d’un outil pour la justification du détail des recettes (brouillard de caisse, bande de caisse). Vous pouvez reprendre les récapitulations sur l’agenda de caisse à l’exception des entrées et des sorties de caisse non considérées par la caisse enregistreuse. Dans cette optique, les rouleaux représentent des justificatifs (tickets récapitulatifs, tickets journaliers, etc.) qu’il convient de garder en cas de contrôle fiscal. Les brouillards de caisse ou les bandes de caisse enregistreuse doivent figurer certains éléments, surtout la désignation des produits vendus, leur coût de vente ainsi que la date de vente.

Acheter un logiciel de caisse ou un terminal point de vente pourra être une option judicieuse dans certains cas. Il vous permet d’effectuer un gain de temps et vous évite certaines erreurs de calcul. Il faut tout simplement s’assurer de son fonctionnement.

Vérifier et rapprocher les mouvements de la caisse

Réaliser des contrôles de caisse de manière périodique est essentiel. Cette opération va vous permettre de vous assurer de la correspondance du solde du livre de caisse aux espèces détenues. En pratique, il est important de compter les espèces qui sont disponibles dans la caisse, et ce, à l’ouverture de la boutique. Comparez ensuite la somme obtenue à celle qui est mentionnée sur le livre de caisse ou encore celle qui est déterminée par le logiciel de caisse. Cette vérification peut être réalisée après la fermeture du magasin en fin de journée.

Il s’avère également fondamental de maitriser le processus de gestion de la caisse. Cela permet principalement d’éviter tout souci en matière de gestion de la caisse. Cette opération indique le contrôle internet qui fera naitre à l’identification de bonnes pratiques. Il faut, dans ce cas, distribuer les tâches. Certaines tâches sont chargées par le responsable qui gère les encaissements. D’autres sont en revanche confiées à un expert issu d’un cabinet d’expertise comptable Ixelles. Sachez que la mauvaise gérance de la caisse engendre l’apparition d’un compte caisse créditeur. Cela affecte de façon négative sur la vie de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.